-

LE VILLAGE

Urville s’étend sur 600 ha avec son bourg et 3 hameaux : La Moinerie, Les Cités et La Platte-Pierre.
Vous y trouverez une salle multi-activités pouvant être louée pour vos évènements.
Pour vos enfants, vous pourrez choisir entre l’école du Roselin (Regroupement Scolaire Gouvix-Urville-Cauvicourt) et l’école Notre Dame de Lourdes située dans le bourg d’Urville.
Les commodités et commerces sont facilement accessibles à moins de 3 Km du bourg.

HISTORIQUE

Les premières mentions d’Urville datent du XIIe siècle. Urville dépendait alors de la puissante seigneurie de la famille Marmion. Une enceinte circulaire datant de cette époque a été fouillée en 1968 sur la rive gauche de la Laize, et pourrait être à l’origine du Manoir désormais installé dans la vallée. Ce manoir, dont les éléments les plus anciens datent du XIVe siècle, abritait l’église paroissiale Saint Vigor jusqu’à son déplacement sur le plateau au XVIIe siècle au centre du village actuel. Les maisons les plus anciennes datent de la deuxième partie du XVIIIe siècle.

En 1896 une concession est donnée pour l’exploitation du minerai de fer sur les communes d’Urville et de Gouvix. L’exploitation a duré jusqu’en 1968 à partir de deux galeries à flanc de coteau de part et d’autre de la Laize. Il subsiste toujours de nombreux bâtiments ainsi que le siège de la Mine dans la vallée. En 1902 le chemin de fer arrive à Urville qui se situe sur la ligne Caen-Falaise. Un embranchement est construit pour desservir la mine, mais les Chemins de fer du Calvados peinent à répondre à la demande. En 1920 un nouveau chemin de fer minier traversera la commune pour relier les mines de la Plaine de Caen à la nouvelle usine sidérurgique de Colombelles.

Occupée par les Allemands en 1940, Urville est libérée par les Canadiens le 09 août 1944 au cours de l’opération Totalize qui avait été lancée dans la nuit du 7 au 8 août 1944 par les forces armées canadiennes, britanniques et polonaises le long de la route de Caen à Falaise pour briser le front allemand.

Le cimetière militaire polonais d’Urville est inauguré en octobre 1946 et contient 615 tombes de militaires polonais tués dans les combats de la libération.

CURIOSITES

L’église paroissiale Notre-Dame fondée en 1604 par Charles de Lalongny, seigneur d’Urville en remplacement de l’ancienne église paroissiale Saint-Vigor. Elle est inscrite au titre des Monuments Historiques depuis le 4 octobre 1932.

Le Manoir d’Urville (XIVe au XIXe siècle) et son ancienne chapelle (propriété privée).

La place des GLENS, crée et inaugurée le 12 Juillet 1994, en hommage au Régiment Canadien du Stormont Dundas & Glengarry Highlanders, « GLENS ».

Le cimetière militaire polonais d’Urville. C’est en France, la seule nécropole polonaise de la Seconde Guerre mondiale.

LE VILLAGE

Urville s’étend sur 600 ha avec son bourg et 3 hameaux : La Moinerie, Les Cités et La Platte-Pierre.
Vous y trouverez une salle multi-activités pouvant être louée pour vos évènements.
Pour vos enfants, vous pourrez choisir entre l’école du Roselin (Regroupement Scolaire Gouvix-Urville-Cauvicourt) et l’école Notre Dame de Lourdes située dans le bourg d’Urville.
Les commodités et commerces sont facilement accessibles à moins de 3 Km du bourg.

HISTORIQUE

Les premières mentions d’Urville datent du XIIe siècle. Urville dépendait alors de la puissante seigneurie de la famille Marmion. Une enceinte circulaire datant de cette époque a été fouillée en 1968 sur la rive gauche de la Laize, et pourrait être à l’origine du Manoir désormais installé dans la vallée. Ce manoir, dont les éléments les plus anciens datent du XIVe siècle, abritait l’église paroissiale Saint Vigor jusqu’à son déplacement sur le plateau au XVIIe siècle au centre du village actuel. Les maisons les plus anciennes datent de la deuxième partie du XVIIIe siècle.

En 1896 une concession est donnée pour l’exploitation du minerai de fer sur les communes d’Urville et de Gouvix. L’exploitation a duré jusqu’en 1968 à partir de deux galeries à flanc de coteau de part et d’autre de la Laize. Il subsiste toujours de nombreux bâtiments ainsi que le siège de la Mine dans la vallée. En 1902 le chemin de fer arrive à Urville qui se situe sur la ligne Caen-Falaise. Un embranchement est construit pour desservir la mine, mais les Chemins de fer du Calvados peinent à répondre à la demande. En 1920 un nouveau chemin de fer minier traversera la commune pour relier les mines de la Plaine de Caen à la nouvelle usine sidérurgique de Colombelles.

Occupée par les Allemands en 1940, Urville est libérée par les Canadiens le 09 août 1944 au cours de l’opération Totalize qui avait été lancée dans la nuit du 7 au 8 août 1944 par les forces armées canadiennes, britanniques et polonaises le long de la route de Caen à Falaise pour briser le front allemand.

Le cimetière militaire polonais d’Urville est inauguré en octobre 1946 et contient 615 tombes de militaires polonais tués dans les combats de la libération.

CURIOSITES

L’église paroissiale Notre-Dame fondée en 1604 par Charles de Lalongny, seigneur d’Urville en remplacement de l’ancienne église paroissiale Saint-Vigor. Elle est inscrite au titre des Monuments Historiques depuis le 4 octobre 1932.

Le Manoir d’Urville (XIVe au XIXe siècle) et son ancienne chapelle (propriété privée).

La place des GLENS, crée et inaugurée le 12 Juillet 1994, en hommage au Régiment Canadien du Stormont Dundas & Glengarry Highlanders, « GLENS ».

Le cimetière militaire polonais d’Urville. C’est en France, la seule nécropole polonaise de la Seconde Guerre mondiale.